facebook        twiter

Droits réservés © - Axes et Sites 2015
Conception graphique par Anne Gérardin - Des Trucs et des Bidules

Les Oiseaux de Papier

bretagne des hommes des lieux

L'eau et le vent de Kerhuel

Yves Thomas

La vie d'une famille de paysans-meuniers dans le Trégor.

18,50€ - 368 p - 15x21 cm - NB
ISBN : 978-2-916359-52-6

Description

Un moulin, au XVIIIe siècle, au cœur du Trégor, dans une famille rurale comme tant d’autres...
Avec l’auteur, nous découvrons les mœurs, des relations sociales, les croyances, le monde des moulins à eau et à vent, les efforts de ces paysans pour éviter la lente paupérisation qui menace les campagnes. Nous partageons les ambitions d’ascension sociale à travers l’accession à des responsabilités civiques ou l’éducation, ainsi que les espoirs et les désillusions engendrés par la Révolution.
Fondé sur des recherches approfondies, entre Histoire et généalogie, ce livre nous invite à partager le quotidien de ces faiseurs d’opinions qu’étaient les meuniers.

Extrait

Chapitre 1 LA TERRE AFFÉAGÉE DE KERBLEUST

Il était un peu plus de midi lorsque Roland Pouhaër, le ménager de Kerbleust, s'engagea sur le chemin qui menait au moulin du Houël. Il avait fixé au dos de son vieux cheval, le large bât, sorte de plate-forme de bois, sanglé et immobilisé par une large sous-ventrière de cuir. Sur la plate-forme, deux sacs contenant un boisseau d'orge un autre de méteil, avaient été disposés et arrimés en parfait équilibre. Le cheval de Roland était un de ces bidets bretons à l'encolure épaisse, à la tête large et anguleuse, qui rappelait celle d'un gros âne, du moins si l'on excepte les oreilles , petites et très mobiles. L'encolure épaisse, les membres courts et trapus, les sabots larges , frappaient d'étonnement les voyageurs étrangers qui les observaient d'un œil goguenard en les qualifiant de vieilles rosses. Et pourtant ces bêtes de somme étaient taillées pour accomplir les lourdes tâches, supporter le bât, sillonner pendant des heures les sentiers rocailleux, les routes défoncées dont les ornières étaient autant de pièges redoutables et imprévus.
L'été de 1699, le dernier du siècle, finissait dans une douce torpeur. La moisson et les battages s'achevaient enfin. On rangeait râteaux et fourches de bois après avoir balayé avec soin les aires durcies par le choc incessant des fléaux faisant éclater les épis. La sécheresse et la chaleur avaient favorisé la récolte d'un grain de qualité, mais rare et dur aux dents des meules. Il était urgent de renouveler la précieuse farine et la « motture » dont on consommait depuis quelques semaines les dernières raclures, à l'odeur âcre et fétide, encombrées de moisissure et de charançons.
La fréquentation du Houêl était une obligation dont aucun « détraignable » ne pouvait se défaire. Celui-ci drainait tous les assujettis de l'une des « banlieues » du marquis de Coëtrieux, seigneur de Quemper Guézennec- Pontrieux- Frynaudour. C'était l'un de ses droits de suite qui ne souffrait en principe aucune exception.
Roland contourna la petite chapelle de St-Maudez, passa près de l'ancienne forteresse de Frynaudour, démantelée depuis les guerres de la Ligue, où se dressaient encore quelques vestiges, au confluent stratégique du Leff et du Trieux.
Il s'engagea dans le sentier longeant à flanc de coteau la ria du Leff. La mer montante comblait peu à peu le lit mineur ; envahissant peu à peu les étendues de vase grise et luisante, jusqu'aux oriones du schorre où voisinaient les salicornes, les lavandes de mer et les joncs. Une gabarre remontait lentement vers Le Houël , entraînée par la seule force du courant ascendant, pleine à ras-bords du précieux maërl et d'algues ruisselantes qui enrichissaient notablement les terres acides du plateau trégorrois.

Présentation de l'auteur

Yves Thomas est né le 27 novembre 1932 à Quemper-Guézennec dans les Côtes d’Armor, d’une famille de paysans. Il devient tour à tour professeur puis principal du collège de Plestin-les-Grèves de 1968 à 1988.En retraite, à Paimpol, Yves Thomas se consacre à de nombreuses recherches historiques, qui ont abouti à la rédaction de plusieurs ouvrages (voir ci-dessous) et ont donné lieu à plusieurs conférences, notamment dans les U.T.L. (Universités du Temps Libre).