facebook        twiter

Droits réservés © - Axes et Sites 2015
Conception graphique par Anne Gérardin - Des Trucs et des Bidules

Les Oiseaux de Papier

bretagne des hommes des lieux

Ploërmel, sur les traces de son passé

Alain Le Goff

Ploërmel : L’Histoire et les histoires dans ce bourg morbihannais.

17€ - 152 p - 15x21 cm - Couleurs
ISBN : 979-10-92377-16-3

Description

Illustré de 150 cartes postales anciennes et photos, ce livre suit les traces du passé de la ville de Ploërmel en partant à la découverte des lieux chargés d’histoires et d’Histoire, notamment l’église Saint-Armel, l’hôtel de ville, le lac au Duc, la place d’Armes…
Il nous invite à participer aux fêtes inscrites dans la tradition ploërmelaise telles que les fouées de la Saint-Jean, la Fête-Dieu, les courses hippiques…
Deux groupes centenaires d’animation de la ville sont mis en lumière : l’Harmonie Saint-Armel et le patronage des Léopards.
Il « croque » le portrait de Ploërmelais illustres : Jean-Marie Robert de La Mennais, le Dr Guérin, saint Armel, Mystringue…
Un voyage dans le temps, pour découvrir ou redécouvrir Ploërmel à travers le regard d’un Ploërmelais.

Extrait

1. L’histoire de la ville

- Sa fondation par Saint Armel

La fondation de Ploërmel remonte au VIe siècle. Elle fut l’œuvre de Saint Armel qui, venu d’Angleterre vers l’an 525, créa d’abord un monastère, à l’est de l’Yvel, en pleine forêt de Brocéliande, puis une paroisse dénommée Plou-Armel, c’est-à-dire paroisse d’Armel. Ensuite la région fut évangélisée par Saint Gurwan, Saint Méen, Saint Léry, Saint Gobrien, Saint Bily et devint une importante cité qui dut subir au Xe siècle les invasions normandes. Au XIe siècle, Ploërmel prit de l’extension au point que la tradition rapporte qu’elle aurait compté jusqu’à douze mille habitants. Le comte Eudes de Porhoët puis le vicomte Eudon Ier la firent entourer de murailles protégées par des douves et flanquées de douze tours, dont six plus importantes défendaient les angles, tandis que les six autres couplées protégeaient les trois portes : la Porte d’en Haut, au nord-est ; la Porte de Saint-Armel, à l’est et la Porte Saint-Nicolas, au Sud. Cependant, ces fortifications ne résistèrent pas aux assauts du roi d’Angleterre, Henri II, qui annexa la ville au domaine ducal et fit couronner, en 1169, son fils Geoffroi duc de Bretagne.

Présentation de l'auteur

Ancien directeur de l'école Saint-Louis de Ploërmel, Alain Le Goff est devenu correspondant pour le journal Ouest-France dans lequel il a publié des articles sur des événements anciens qui se sont déroulés dans la ville.
C'est sur cette base qu'il a écrit ce livre pour contribuer à faire mieux connaître la vie de nos ancêtres, leur rendre hommage et inviter le lecteur à garder en mémoire et à entretenir le souvenir de ceux qui ont su construire et faire vivre Ploërmel.