facebook        twiter

Droits réservés © - Axes et Sites 2015
Conception graphique par Anne Gérardin - Des Trucs et des Bidules

Les Oiseaux de Papier

collection livres broceliande generaliste titre

Le fusil de récompense

L'épopée d'un chouan breton
Charles Doursenaud

Un récit historique, au rythme des embuscades entre Bleus et Blancs.

17€ - 196 p - 15x21 cm - NB
ISBN : 978-2-916359-44-1

Description

Un bond dans le temps et nous nous retrouvons au cœur de la Révolution française, en Brocéliande, puis à Saint-Brieuc ou encore à Sarzeau... Les Chouans crient « Vive le Roi ! », les Bleus « Vive la République ! » et ils s’entretuent, fidèles et dévoués à leurs causes.
Un récit, parfois romancé, fondé sur d’importantes recherches historiques, si réaliste que vous serez transportés aux côtés de ces hommes et de ces femmes aussi attachés à leurs terres qu’à leurs idées.
De sa naissance à la remise du fusil de récompense, vous marcherez dans les pas de Mathurin et serez les témoins de ses combats.
Belle lecture, à la découverte de cet épisode de l’Histoire !

Extrait :

Chapitre I
Où le lecteur fait connaissance avec Mathurin

En cette matinée du 10 novembre 1773, Mariette court, affolée, la tête et les épaules enveloppées dans un grand châle noir, sur le chemin encaissé et mal empierré qui descend vers la Ville d’Aval.
Les yeux rivés au sol, elle essaie d’éviter les profondes ornières de la pente ravinée par les eaux et se tord souvent les pieds dans ses sabots un peu trop lourds. Au ciel roulent de gros nuages sombres qui menacent de détremper un peu plus la campagne balayée par de violentes bourrasques. Les branches achèvent de perdre leurs dernières feuilles jaunes qui tournoient dans le vent, voltigent et s’amoncellent au pied des hauts talus. Enfin, enfin, elle parvient à la masure des Ménard, toute baignée de désolation dans le paysage secoué de frissons. La voiture de son maître est là, dans la cour ; Valmont, le cheval gris, patiente, tête baissée, entre les brancards, secouant la tête de temps à autre pour chasser les gouttes d’eau qui lui chatouillent les oreilles. Mariette exhale un soupir d’aise et, tout essoufflée, tambourine à la porte.
– Maître !... Maître !... C’est moi ! C’est Mariette !
La femme Ménard ouvre la porte et manque de tomber à la renverse sous la poussée de la domestique qui s’élance, tremblante d’excitation, dans la pièce au sol de terre battue.
– Maître ! Venez vite ! C’est Madame ! Elle a les douleurs !

Présentation de l'auteur :

Charles Doursenaud a passé son enfance à Tréguier (Côtes-d'Armor), sa ville natale, avant de poursuivre ses études à Saint-Brieuc et Rennes. Professeur à Vannes, Mauron puis Lannion, il a toujours été passionné par l'histoire de la Bretagne. Montrant que l'étude de notre passé peut ne pas être froide et ennuyeuse, c'est en conteur qu'il nous fait revivre des épisodes oubliés ou méconnus de notre histoire régionale. Il cherche au fil des documents d'archives les détails de la vie courante, les atmosphères, les émotions qui, loin de travestir la vérité historique, redonnent à l'existence de nos ancêtres couleur et mouvement. Arpentant le terrain à la recherche d'indices effacés par le temps, respectant l'exactitude des faits narrés, il restitue dans toute leur saveur les anecdotes qu'il arrache à l'oubli.

Biblio. :
Deux têtes pour le bourreau (double exécution à Tréguier) (éditions Art, Culture et Patrimoine)
Le sang des Cent-Jours (un épisode de la chouannerie en Trégor) (éditions Fou de Bassan)
Les contrebandiers de Plougrescant (éditions Fou de Bassan)
Crimes et filouteries au pays de Tréguier (éditions Fou de Bassan)
Petites histoires de chouans bretons (éditions Terre de Brume)
L'assassin frappe à Guingamp (l'affaire Corlouër, forçat matricule 407) (éditions Fou de Bassan)